article auto.lapresse.ca le 12/07/2007

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

article auto.lapresse.ca le 12/07/2007

Message par Admin le Dim 20 Nov - 0:54

Article sur auto.lapresse.ca du 12 juillet 2007

À ces exceptions près, et même si beaucoup de gens ont travaillé très fort au Minnesota dans le but de changer cet état de chose, la réalité demeure que l'attrait de la marque ne s'avère toujours pas assez fort pour que le motocycliste moyen considère une Victory comme une option d'achat. Plus que tout autre modèle sorti des usines de la compagnie, la nouvelle Vision a le potentiel de renverser cette situation puisqu'on trouve difficilement plus audacieux en termes de nouveautés motos.

Look unique

Affichant une ligne semblant tout droit sortie d'un épisode de la série Battlestar Galactica, le look du dernier né de Victory est si unique que les gens peinent parfois à saisir exactement ce qu'il en est. L'une des plus fréquentes impressions est qu'il s'agit d'une commune custom accessoirisée pour le tourisme, mais qu'on aurait rendue distincte grâce à une ligne futuriste. Faux.

La Vision se veut plutôt la première réelle custom de tourisme au monde: il s'agit d'une custom tout aussi sérieusement dédiée au tourisme qu'une Honda Gold Wing, ce qui est très différent d'une custom à laquelle on a greffé une panoplie d'équipement de tourisme comme une Harley-Davidson Electra Glide.

Sous le capot de la Vision se trouve le plus récent et le plus puissant V-Twin du manufacturier, une mécanique baptisée Freedom 106. Compte tenu du fait que cette dernière ne bénéficie pas des avantages d'un refroidissement par liquide -l'esprit traditionnel du modèle dicte un refroidissement par air et huile- les 92 chevaux annoncés sont impressionnants.

Cette puissance suffit à faire accélérer la Vision de manière plutôt autoritaire à partir d'un arrêt et à permettre des dépassements francs et rapides sur l'autoroute, deux qualités qui n'ont rien de banal lorsqu'on tient compte du poids très élevé du modèle, qui est même plus lourd que la Honda Gold Wing. Il s'agit aussi de performances clairement supérieures à celles d'une Harley-Davidson Electra Glide, la seule autre monture de tourisme de catégorie custom propulsée par un V-Twin. Bien injectée et douce, il s'agit d'une mécanique qui n'a comme défauts qu'une sonorité quelque peu industrielle et une transmission particulièrement bruyante lors des changements de rapports, une caractéristique volontaire, mais qui semble dans ce cas être trop prononcée.

Grâce à une bonne répartition des masses et surtout à une selle exceptionnellement basse, ce poids élevé ne cause pas trop de problèmes à l'arrêt puisque même un pilote relativement court arrive à fermement poser les deux pieds au sol. Les manoeuvres lentes demandent néanmoins toute l'attention de l'utilisateur.

Sitôt en route, l'imposant gabarit de la Vision s'efface pour laisser place à une impression de légèreté et même de facilité de pilotage. Le comportement routier surprend puisqu'il est non seulement caractérisé par une stabilité impériale dans toutes les situations, mais aussi par une sensation de solidité et de précision qui semblent presque hors-contexte sur une monture de classe custom. Un massif cadre en aluminium exclusif à la Vision est en partie responsable de cette qualité.

Confort au rendez-vous

Le confort attendu d'une moto de tourisme est décidément au rendez-vous puisqu'on peut compter, entre autres, sur une selle large et moelleuse, sur une très généreuse protection au vent, sur un système audio prêt à accueillir un iPod et même sur des poignées et des selles chauffantes. Notons que certains de ces équipements sont offerts en option.

La caractéristique la plus intéressante de la Vision au chapitre du confort reste toutefois les immenses plateformes qui permettent au pilote de varier à souhait sa position de conduite, ce qui réduit considérablement la fatigue lors de longs trajets.

Deux versions de la Vision sont proposées: la Tour, plus adaptée au tourisme grâce à sa valise centrale qui sert aussi de dossier pour le passager, et la Vision Street, plus épurée, un peu moins lourde et moins coûteuse.

À tout près de 25 000$, sans compter les options, la nouveauté de Victory représente une décision importante pour un acheteur potentiel. Comme ce genre de somme doit par ailleurs être envisagé par tout motocycliste désirant acquérir une monture de cette catégorie, la facture du modèle semblerait être justifiée, ce qu'on a pas souvent pu dire d'une Victory. Avec son concept non seulement innovateur mais aussi éloquemment exécuté, la Vision serait-elle en voie de devenir le premier grand succès de Victory?

Admin
Admin

Messages : 26
Date d'inscription : 09/11/2016

Voir le profil de l'utilisateur http://vision-tour.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum